Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

L'Orient, sujet de "C dans l'air"

"On a la politique de sa géographique"

Napoléon

Ce soir dans l’émission « C dans l’air » guidée par Yves Calvy, l’analyste Pierre Servent a fait état d’un réel et inquiétant climat d’incertitudes en Orient. Les mots ne laissent point de doute sur ses sentiments :

- le nationalisme que certains pensaient délaissé au profit de concepts civilisationnels … est de retour. « « Poutiniser » : repenser le passé, rétablir une nostalgie impériale et orthodoxe ; Erdogan : rétablir la pensée ottomane » et l’Etat à « l’apogée de sa puissance ».
Deux « Princes » qui souhaitent revisiter le passé à la lueur de la notion d’Empire selon P.Servent.
En Israël, le chemin poursuivi par Netanyahou serait convergent, avec cette mise en avant perpétuelle du passé israélien, de la terre et des morts.

- « L’histoire est de retour (…) elle revient par de multiples guerres » relate Servent.

- Info inédite transmise lors de l’émission : « La semaine dernière, des avions israéliens se sont accrochés avec des avions russes » ; des faits à rapprocher des tensions russo-turques et de la décision du Gouvernement Cameron (Royaume-Uni) qui aurait autorisé la Royal Air Force (RAF) à ouvrir le feu en cas de sentiment d'état de menace des pilotes de Sa majesté, sur l’aviation russe (les Tornado seraient selon le site Spoutnik, armés de missiles air-air). Une information à prendre avec précaution.

- Le moindre affrontement pourrait déboucher sur l’ouverture d’une situation chaotique. La guerre est une porte ouverte sur l’inconnu.

- Toutes les grandes puissances des relations internationales sont présentes dans cette région avec un instrument politique : la force militaire.

Rappelons que depuis le XIX siècle, Turques et Russes s’affrontent sur des questions religieuses, géographiques, économiques et politiques :

- Guerre de Crimée (1854) : volonté de Nicolas I de démembrer la Turquie ; volonté de protectorat russe à Constantinople ; défense des chrétiens orthodoxes dans les Balkans ; volonté d’atteindre la mer Méditerranée (fermeture des détroits turcs en 1941). « Nicolas précisa ses plans : l’Angleterre aurait pour part l’Egypte et la Crète ; on tirerait de la Turquie d’Europe une Roumanie, une Serbie, une Bulgarie indépendantes sous le protectorat russe. Quant à Constantinople, il était prêt à prendre l’engagement de ne pas s’y établir ».

- Guerre russo-turque (1875-1878) : Panslavisme (opposé au Panarabisme) et mission russe dans les Balkans ; traité de San Stefano : création de la Bulgarie… Panarabisme …. Congrès de Berlin (juillet 1878) : Morcèlement de la Bulgarie ; Bessarabie cédait par la Roumanie à la Russie (ce congrès guidé par le système Bismarckien fut largement critiqué pour ses résultantes).

- Première Guerre mondiale : parmi les idéaux impérialistes (France, Angleterre, Italie, Autriche, Allemagne) la Russie réaffirme ses ambitions en Extrême-Orient : reprendre les Détroits et Constantinople.

Questionnements :

- La place des Etats arabes

- Le financement des groupes anti-Assad par la Turquie

- Quelle politique pour l’Occident ?

- En avant vers une « Grande guerre » ?

- Rapprochement entre la situation en Orient et la genèse diplomatico-militaire de la première guerre mondiale

- Quelle place pour le Royaume-Unis, la France et les Etats-Unis qui se sont depuis le XIX et XX siècle, transmis le flambeau économique et politique d’une partie de cette région rapprochée de la méditerranée …

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article