Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

La Nation et le Sabre

« Il ne peut y avoir de défense et de sécurité efficaces sans l’adhésion de la Nation. Cette adhésion fonde la légitimité des efforts qui leur sont consacrés et garantit la résilience commune. La défense et la sécurité nationale sont l’affaire de tous les Français ».

La Révolution française a investi le « citoyen » dans ce que l’on peut nommer : la « défense nationale ». « Aux armes citoyens, formez vos bataillons … ». On a à faire à une armée de de paysans-soldats, de citoyens-soldats, une armée politisée, dans laquelle chaque homme entend raisonner l’appel du devoir national, dans laquelle chaque homme est conscient d’appartenir à une communauté, à une société représentée par son unité militaire. En effet, la guerre permet une identification « nationale civique » elle devient la préoccupation de la Nation, et « l’institution militaire » par conséquence se place comme « le médium du lien entre l’Etat et la nation ». La lutte armée devient alors le creuset de l’Etat-Nation. Les voix se hissent au-dessus du drapeau. Les cantors-paysans s’évertuent à répéter sur les sentiers français, à travers routes et chemins de notre sol, de notre terre ensanglantée, le Chant de la victoire : « La victoire en chantant, nous ouvre la barrière, la liberté guide nos pas, un français doit vivre pour elle, pour elle un français doit mourir ».

Un siècle précédant "Le rôle social de l’officier" du Maréchal Lyautey, s’écrivait à coups de sabres, le rôle social de l’Armée française.

L’idée d’instaurer un service militaire universel a été portée par les idées républicaines, et les Républicains eux-mêmes. Sous la Révolution française, elle est la résultante de deux événements symbolique: la bataille de Valmy et de la loi Jourdan : « A Valmy, le 20 septembre 1792, c’est la Nation en armes qui vient défendre la révolution contre le retour du despotisme incarné par les Prussiens et les Emigrés ».

La loi Jourdan du 5 septembre 1798 est censée « établir un service militaire pour tous et ainsi mettre fin aux inégalités générées par le tirage au sort et les réquisitions ».

"Allons, enfants de la Patrie, le jour de gloire est arrivé !"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article