Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Partie 1: Les Forces spéciales françaises à l'aube du XXIème siècle: une « force utile » au service d'une stratégie politico-militaire redéfinie

« La victoire sourit à ceux qui anticipent les mutations des caractéristiques de la guerre, et non à ceux qui attendent de s’adapter une fois les mutations devenues réalité ».

Si la guerre est un trait permanent de la condition humaine, selon les dires de Clausewitz, si elle est consubstantielle à l’humanité, les visages et les méthodes de cette dernière évoluent perpétuellement, contraignant le politique et le militaire à adapter et réadapter les forces armées.

Selon certains théoriciens, le XXIème siècle, symboliserait l’ère des conflits asymétriques des guerres de quatrième génération, des guerres irrégulières et du terrorisme. A cela, le politique et le militaire ont du réformer et redéfinir l’usage de l’outil et de la force armée, instrument de la puissance de l’Etat français, en intégrant ces mutations. Ce renouveau est illustré dans les deux derniers « Livres blanc » sur la Sécurité et la Défense nationale, retranscription littéraire de la pensée stratégique française au XXIème siècle. Intégrant les nouvelles menaces qui pèsent sur l’Etat Français ainsi que sur ses alliés, prenant en compte les exigences de projection, de rapidité, de réaction et d’action, retranscrivant l’importance cruciale qu’est la maitrise de l’information, la relation politico-militaire a su réadapter la « Puissance » en développant une force – outil de la « Puissance globale » – réactive, mobile et silencieuse, capable de fournir au chef des armées, une composante moderne et efficiente : les forces spéciales françaises du Commandement des Opérations Spéciales (COS).

Ces forces spéciales sonnent comme un contrepoids aux nouvelles attentes guerrières. Elles sont « la force utile » du politique, et le reflet d’ambitions nationales et internationales d’Etat en quête de puissance.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article