Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Partie 2: Les FS: une force militaire adaptée à certaines formes de conflits modernes

Les FS, un concept militaire proportionné aux nouvelles attentes du XXIème siècle: Guerres, typologie et formes des conflits du XXIème siècle

Les attentats du 11 septembre 2001 symbolisent le passage au XXIème siècle. Ils caractérisent la transition d’une ère ancienne à une ère nouvelle. Un siècle nouveau, débutant sous l’auspice du terrorisme, et de l’émergence de nouvelles menaces protéiformes, caractérisées par la multiplication des acteurs transnationaux.

Le XXIème siècle va être marqué par la prépondérance de la guerre irrégulière. Cette guerre ayant été définie par M. de La Palice comme étant une forme de guerre, s’opposant à la guerre régulière. Cette forme de guerre n’intègre pas les codes juridiques (« Jus ad Bellum », droit à la guerre, et « Jus in Bello », droit dans guerre) et stratégiques (principes dégagés par la science militaire) déterminant la guerre régulière. On retrouve dans cette forme de guerre, la guerre dite « asymétrique ». « Les affaires d’Irak et d’Afghanistan » s’inscrivent dans ce visage de la guerre à travers laquelle les puissances font face à des ennemis mêlant le « fanatisme ancestrale » avec des techniques de « guérillas ». La lutte du faible au fort.. A cela la France devra opposer ses propres « guérilleros », que sont les forces spéciales (FS).

La lutte contre le terrorisme sera une constante évidente de ce siècle. On la retrouve dans la dialectique stratégique édifiée dans les « Livres blancs » de 2008 et de 2013 : « renforcement des capacité de renseignement et de prévention ». « La guerre, aujourd’hui, peut éclater n’importe où, l’ennemi décidant de se fondre dans la population. C’est le temps du terrorisme. ». Les forces spéciales (Le 1er RPIMA s’est spécialisé dans le contre-terrorisme avec les groupes CT (Contre-terrorisme), les équipes Tireur haute précision (THP) et les compagnies RAPAS ; les commandos-marine12 sont spécialisés dans le terrorisme-maritime) sont pleinement intégrées dans la lutte contre le terrorisme, et travaillent en symbiose avec les services spéciaux.

Le combat en zone urbaine (combat sans front ni zone arrière) est la troisième grande forme de lutte prépondérante de ce siècle. Il se situe au centre des recherches doctrinales15. Le haut niveau de qualification du personnel des FS, leurs entraînements poussés, leurs modes d’actions particuliers et leurs équipements de pointe, les prédisposent naturellement à l’utilisation de nouvelles technologies, à l’action autonome et au combat décentralisé, en milieu urbain16.

Enfin, Le Livre Blanc de 2013, sur la Défense et la Sécurité nationale, fait de la protection des ressortissants français, une des fonctions essentielles de l’Etat. Les unités spéciales, sont spécialisées dans les prises d’otages et l’extraction de ressortissants. Ce sont surtout les commandos-marine et le 1erRPIMA qui sont les unités expertes au COS.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article