Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

La civilisation occidentale est affaiblie : union et sombre avenir (3)

La civilisation occidentale est affaiblie : union et sombre avenir (3)

« Sortez de la paille les fusils, les mitrailles, les grenades »

1) L’union est la force

Un Etat unifié peut survivre. Un Etat divisé, est un Etat affaibli, impuissant, et soumis. Il se voue aux gémonies.

Le devoir premier du Prince en politique extérieure, que ce soit en Démocratie, Monarchie ou Aristocratie, est d’unifier ses citoyens ou sujets, autour d’un idéal. Une utopie partagée. Un rêve fédérateur. A chaque Prince de trouver le creuset de sa Cité.

2) A dirigeants poltrons, ni rêve ni gloire

En nos heures, les forces de sécurité de l’intérieure et de l’extérieure, paient l’incapacité de leurs dirigeants à maitriser le « monstre froid » qu’est l’Etat. Protection, finance, avenir : un consulat à trois têtes dont on s'impatiente d'en apercevoir les visages.

3) Les vices poussent à la chute

Au luxe, la décadence

A l’absence de puissance, la souveraineté limitée

A l’oisiveté, l’assujettissement

4) Les finances de l’Etat

« Les gouvernants doivent maitriser les dépenses publiques ». L’histoire française nous renvoie à nos rois endettés. Les uns firent la guerre pour puiser l’or de leurs voisins, les autres incapables de rembourser les deniers empruntés, subirent la lame du sieur Guillotin.

L’or n’est pas un devoir absolu, mais elle régit la qualité du fer.

5) Les finances en 2015

Aujourd’hui, il va de soi qu’il faut rééquilibrer le budget de l’autel de la République. La redistribution doit être révisée. La sécurité – première liberté philosophique de l’animal politique – réinterprétée. Il en va d’un chef bien avisé, de reformer les rangs de son infanterie en temps de guerre comme en temps de trêve ; il en va de lui, de refondre ses industries ; de rehausser sa flotte maritime ; et de bâtir en nombre des forteresses volantes.

6) La banalité du mal: Le Mal est total.

Politique pour partie, il est un devoir pour tous, de revenir aux Anciens. Avec 2000 ans d’écrits, les sources ne manquent pas. La mémoire peut être.

7) Un obscur avenir

A l’horizon se perçoit le brouillard de la misère et de la crève. Mais le soleil brille. Il laisse miroiter une possible illusion de sursaut. Au soleil la source, à la graine la vie. Les forêts ne tiennent sur le temps, que parce qu’elles savent se régénérer.

Il nous reste encore l’harmonie du cantor : « Ami si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place » ….

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article