Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Forces spéciales françaises et américaines : stratégie et tactique spéciale

Forces spéciales françaises et américaines : stratégie et tactique spéciale

~~L’histoire de l’humanité est l’histoire des guerres. A l’ombre de cet horizon s’entremêlent les stratégies diplomatico-militaires de l’espèce humaine. Cette même espèce animale, s’est concentrée en un "grand ensemble", dénommé Etat, pour accumuler les forces variées du monde naturel (forces territoriales, physiques, morales …) et humaines (fiscalité et concentration du pouvoir, de la violence, de l’autorité, de la justice) en vue de la destruction des menaces identifiées dans les autres communautés d’Hommes.

Les groupements commandos et forces dites spéciales, sont des outils de cette puissance globale, dont les modes de cheminements tactiques servent le bien commun.

~~La finalité de l’action spéciale est d’avoir pour effet de terrasser l’adversaire. « Pour contraindre l’adversaire à se plier à notre volonté au moyen de l’action militaire, nous devons soit le mettre effectivement hors d’état de se défendre ». Tant que je n’ai pas terrassé mon adversaire, je dois craindre qu’il me terrasse.

Le 16 janvier 2016, l’Occident est attaqué en dehors de ses frontières territoriales. C’est son corps physique et idéologique que cherchent à décimer ses adversaires. Les réponses politico-militaires françaises et américaines, seront promptes : déploiements des Forces spéciales.

1) Les Forces spéciales françaises en action au Burkina Faso

Dans la matinée du 16 janvier, les Forces du COS ont été dans l’action. Présentes dans la zone d’attaque, en considération de l’implantation de leur base arrière pour les opérations au sein de la BSS (opération Barkhane ; réalisation des missions avec la Task Force Sabre) les FS françaises ont réalisé la libération des otages occidentaux d’Ouagadougou. Opposées à six individus (officiellement reconnus), les FS auraient agi en coordination avec les forces spéciales américaines, qui seraient moins d’une centaine au sein de l’Etat du Burkina Faso (présence pour des missions de renseignement).

Les principes de la guerre déployés dans ce genre d’opération sont recueillis dans les pensées militaires des luttes urbaines et dans les Retex abondants des opérations de libération et de récupération d’otages.

Pour les prises d’otages, ce sont généralement les hommes du 1 RPIMA qui effectuent l’action spéciale de « contre-terrorisme » par l’intermédiaire des CTLO (Contre-terrorisme et libération d’otages). Leur premier objectif étant de récupérer le personnel capturé, sain et sauf. La problématique oblige les FS à manœuvrer à travers un milieu urbain, étroit, difficile d’accès, et particulièrement contraignant pour la saisie d’informations.

Les Commandos-marines sont également formés et entrainés pour ce genre de mission. Leur présence fut remarquée à Bamako, en novembre 2015, où ils ont libéré une partie des otages français capturés par des assaillants se revendiquant de Moktar Belmoktar (al-mourabitoune).

Dans les premières heures de la journée du 16 janvier 2016, les soldats français du COS ont permis la libération d’une quarantaine de personnes, et l’éradication des membres du groupement d’hommes en armes, agissant sous la bannière d’Aqmi.

2) Forces spéciales américaines en Irak

Ashton Carter, le secrétaire américain à la Défense, a étalé devant la 101 Division, les lignes stratégiques actuelles du groupe armé Etat islamique au Levant, rappelant que Mossoul et Raqqa formeraient les deux bastions arrière structurants de cette unité politique.

Il y a quelques semaines, une vidéo a confirmé l’effectivité de l’appui américain aux forces gouvernementales irakiennes, avec la libération de soldats irakiens. Dans ces films, l’avancement terrestre dans des maisons hostiles, impressionne par la diligence déployée dans l’action.

Plus de 10 000 soldats américains sont présents en Irak, et quelque 200 FS américaines combattent en soutien des forces irakiennes légitimes, venant s’ajouter aux forces spéciales anglo-saxonnes (Britanniques, Australiennes et Canadiennes qui agissent en coordination).

La stratégie américaine en Irak et en Syrie est fondée sur une progression d’anéantissement des centres de gravité de l’EI, avec une destruction des infrastructures, des routes économiques, et des centres de pouvoir.

Enfin, elle poursuit un dessein de consolidation de l’autorité irakienne jugée légitime, et d'assistance militaire renforcée.

A la vue des nouvelles divisions entre chiites-sunnites, chiites-chiites, et sunnites-sunnites, les Etats-Unis pourront et devront reprendre leur politique de conquête des populations par la voix des représentants locaux.

~~Une contrainte de la stratégie diplomatico-militaire américaine : l’influence des politiques extérieures des Etats iraniens et saoudiens…

La reconnaissance des puissances ennemies est une corde active de la lutte sanguine .Sans rival, point de fin, seulement l’usure.

Blog FB: https://www.facebook.com/Sabre-et-Esprit-Forces-spéciales-Commandos-Troisième-dimension-694905943959802/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article