Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Valeurs du fantassin français

Valeurs du fantassin français

« Ils sont bien plus que braves : ils sont nos gardiens ».

~~Endurant, brave, intrépide, refusant la fatigue, le soldat français conserve de l’entrain, de la force d’esprit et de la jovialité. Confiant, il sait partager avec son unité, s’entend avec ses frères d’armes, même si parfois, son orgueil le pousse à faire sonner les cloches internes de l’institution pour défendre son terreau (les luttes internes sont éternelles), il a confiance en ses lieutenants et admire ses capitaines.

Doté en matériels d’une qualité raisonnable (ou limitée, ne parle-t-on pas d'attaque sur la "chaire" ?), mais en dessous de certains de ses alliés, le fantassin français sait agir avec ruse et coup d’œil. N’obtenant de son autorité politique le budget adéquat à son entretien et à son habillement, il apprend les combines comme le faisaient ses ancêtres, afin de s’adapter aux circonstances des temps, des espaces, des climats et de l’environnement. Malicieux est le guerrier à qui l’on ne fournit pas les étoffes…

~~Autrefois, redoutable au corps à corps, moins à présent, le Français sait néanmoins se battre, lutter, abattre et terrasser de ses mains l'ennemi. Il suffit de s’en donner l’illustration par la mémoire des guerres de France, d’Indochine et d’Algérie. Les engagés acceptaient de s’élancer avec fougue en profondeur des lignes ennemies, avec une simple arme blanche pour équipement de la bataille sanguinaire. Des rizières aux montagnes sableuses, le fantassin acceptait sans rebuter, cette lutte humaine considérée comme la plus naturelle qu’il soit.

Il est Français d’admirer ses voisins. Mais les témoignages historiques démontrent que si l’on a parfois au sein du Commandement, un peu de lenteur stratégique à « foncer » avec audace vers un point précis (simple point de vue de la pensée militaire qui peut ou ne pas être pris en compte aujourd’hui, chacun peut se faire une idée, les acteurs présents détenant la réponse mitoyenne de la vérité), le courage et la pugnacité n’en sont pas moins des valeurs qui incarnent l’autorité tricolore.

Aux souvenirs l’inspiration éternelle. Le fantassin sait être digne de ses ancêtres. Ils les admirent et les respectent. C’est une marque d’esprit et de discipline qui est honorable (elle devrait inspirer le grand ensemble national).

D’autres qualités imprègnent le fantassin français. On ne peut omettre l’ardeur, la bravoure, l’élan, l’entrain, la débrouillardise (la « démerde » on dit dans le métier), la retenue (défaut et qualité), la maitrise de la violence, l’adaptabilité, la combattivité et la subordination par l’entendement.

Ces hommes sont en effet les dignes enfants de Fontenoy, d’Austerlitz, de la Crimée, de Camerone, de Verdun, de l’Indochine et de l’Algérie.

Bientôt, leurs propres bambins se feront héritiers de leurs parents. Ils auront pour regard, la Côte-d’Ivoire, le Liban, le Tchad, la Centre-Afrique, le Rwanda, l’Afghanistan, la Libye, le Mali, l’Irak… C’est le cercle grandissant de l’histoire nationale et militaire dans lequel chaque fantassin, chaque soldat prend sa place. C’est le cercle de la mémoire collective…

~~« Te souviens-tu qu’autrefois dans la plaine… tu détournas un sabre de mon sein ?
Sous les drapeaux d’une mère chérie, tous deux jadis nous avons combattu ;
Je me souviens, car je te dois la vie : mais toi, soldat, dis-moi t’en souviens-tu ? Mais toi soldat, dis-moi t’en s
ouviens-tu ? »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article