Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Le CPA 10 dans Serpentex : appui-aérien par le numérique

Le CPA 10 dans Serpentex : appui-aérien par le numérique

~~Le CPA 10 est le plus petit commando, en tant que composant du COS, s’articulant autour d’un personnel d’environ 280 soldats forces spéciales. Ce personnel est organisé en groupes d’action constitués d’une dizaine d’hommes qui sont tous brevetés « para ». Chaque groupe d’action comprend un spécialiste du guidage de l’appui aérien. En effet, l’une des raisons d’être du CPA 10 est de simplifier l’emploi de l’appui aérien : l’unité est spécialiste de la « Troisième dimension ».

L’appui aérien (Close Air support) n’est d’autre que l’illumination, le marque ou le ciblage d’un objectif précis par un groupe d’action (composé d’un Foward air control), afin d’entrainer dans la foulée un bombardement stratégique. Le contrôleur aérien avancé doit faciliter le largage de l’armement en guidant le pilote sur le centre de gravité désigné. La coordination des mouvements entre le ciel et la terre, est garantie par la liaison continue entre le pilote et le commando.

Or, récemment, lors de l’annuel exercice « Serpentex » qui est dédié à la mise en condition du personnel spécialisé – particulièrement - dans le domaine domaine de l’appui-aérien, les « aviateurs français du CPA 10 » ont accompli un guidage inédit. En effet, le 14 mars 2016, le guidage aérien a été complètement numérisé (Digitally Aided Close Air Support) sous contrôle et observation de la cellule appui aérien numérisé (CAAN) du CEAM.

C’est en Corse, à proximité de la base de Solenzara, au cours d’un exercice qui impliqua plus d’un millier de militaires (dont une centaine provenait de nations étrangères) que fut mise en œuvre cette innovation matérielle dans l’appui-aérien rapproché. Une innovation importante pour les procédures CAS, puisqu’elle se fait sans communication radio. La relation entre le FAC et le Mirage 2000D s’est faite exclusivement par l’assistance d’outils numériques. Une fois les informations transmises et traitées, le pilote de Mirage 2000D a pu délivrer sans contrainte, son armement sur le champ de tir de Diane.

Le volet aérien est stratégique pour l’armée française qui ne cesse d’user des moyens 3D dans ses opérations extérieures. L’exercice « Serpentex » qui est une référence interarmées, était le moment idéal pour consommer un tir réel en Digitally Aided Close Air Support.

Autrefois pensé comme activité dédiée à la mise en condition du personnel militaire projetable en Afghanistan, l’exercice est désormais prédestiné à à la préparation des hommes qui seront incessamment affectés à rejoindre le Levant ou l’Afrique.

Ce qui est mis en pratique à l’entrainement servira bientôt à l’échelle opérationnelle.

Sites:

https://www.facebook.com/Sabre-et-Esprit-Forces-spéciales-Commandos-Troisième-dimension-694905943959802/

le.cos.free.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article