Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Centenaire de la Somme : Le New-Zealand Army Corps

Centenaire de la Somme : Le New-Zealand Army Corps

"Un homme sans mémoire est un homme sans vie"

Spécial 14 juillet : Le New-Zealand Army Corps Les troupes néo-zélandaises défileront le 14 juillet sur les champs Elysées, pour marquer le 100e anniversaire de la bataille de la Somme.

Leur présence sur le sol français en ce jour de fête nationale pour tout un peuple, traduit les liens étroits qui unissent la France et la Nouvelle-Zélande.

Le New-Zealand Army Corps (ANZAC) fait partie des corps étrangers venus se battre lors de la Première guerre mondiale. Constitué en 1915, le corps d'armée servit sous le commandement du général William Birdwood dans les Dardanelles, et participa à la défense de l'Empire britannique. Replié en Egypte après l'évacuation des Dardanelles (sombre bataille bien souvent rattachée au Premier Lord de l'Amirauté, Winston Churchill), le contingent néo-zélandais se réorganise sur les terres de Thomas Edward Lawrence. Une division montée est formée. Elle est rapidement envoyée pour combattre dans le Sinai. Cette division à cheval participe aux batailles de Romani, Magdhaba et Rafa, puis fonce vers la Palestine et la Syrie.

De la guerre des sables au Moyen-Orient, l'ANZAC va connaître les terres noires du front français à partir de l'année 1916. L'ANZAC participe à la bataille de la Somme. Une bataille brutale, ombrageuse, macabre et absolue, où s'opposèrent de juillet à novembre 1916, troupes britanniques et françaises face aux soldats germaniques du Kaiser Guillaume II. Sanglante bataille au million de morts, où le maréchal de France Ferdinand Foch fut notamment chargé de mettre en œuvre les recommandations de la « guerre à outrance » défendues par le maréchal Joffre.

« La réalité du champ de bataille est que l'on n'y étudie pas : simplement on fait ce que l'on peut pour appliquer ce que l'on sait. » Foch

C'est dans cette guerre de l'Ouest, aux décors funèbre et boueux, que l'ANZAC, en tant qu'unité du corps britannique, scella des liens solides avec la Grande Nation. Des liens fraternels aujourd'hui mis à l'honneur.

C'est donc en hommage à ces temps passés. En ces centenaires des batailles de la Somme et de Verdun, que quelque 86 membres de la marine royale, de l'armée de terre et de l'armée de l'air royale de Nouvelle-Zélande défileront sous 16 drapeaux. Parmi les uniformes qui orneront les Champs Elysées, des soldats Mᾱori constitueront la garde militaire symbolique du contingent.

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir ». Alors continuons à regarder nos pensées, pour sauvegarder notre mémoire...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article