Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

La 4 Brigade d'aérocombat : la Terre et le ciel

La 4 Brigade d'aérocombat : la Terre et le ciel

"C'est dans le ciel que vous trouverez la gloire. C'est dans le ciel que vous connaitrez le nouveau visage de la guerre. Car les cieux ne sont pas réservés aux acrobates, ils sont aussi un environnement abstrait, devenu atmosphère de la lutte humaine. Les instincts y sont démultipliés".

~~Le général de division Olivier Gourlez de la Motte, commandant de l'ALAT, l'avait annoncé au mois de février : dans le cadre du nouveau format de l'armée de terre « Au contact », L'ALAT a inauguré le 2 juillet 2016 sa nouvelle brigade d'Aérocombat.

Déjà en 1985, l'Aviation Légère de l'Armée de terre s'était organisée autour d'une division aéromobile, la 4ème DAM, afin de faire face à la menace blindée des forces soviétiques. Devenue 4ème BAM (1999) en raison d'un imposant dégraissage de la flotte héliportée (la 4ème DAM était passée de 650 hélicoptères dans les années 1980, à moins de 300 machines à l'aune des années 2000), la brigade aéromobile devait rester le fer de lance de la Force d'action rapide de l'ALAT, au nom du principe de projection formulé par le Livre blanc de 1994. Symbole plus que de puissance, la brigade aéromobile fut finalement dissoute sur la base de Nancy en juin 2010.

Mais en 2015 dans le cadre prévisionnel du nouveau modèle voulu par le ministre de la Défense, l'armée de Terre communiqua sur un éventuel retour d'une Brigade aérocombat pour juillet 2016.

Principal événement de l'année pour l'ALAT selon le général de La Motte, cette 4ème brigade d'aérocombat (4eBAC) implantée à Clermont-Ferrand, prend la suite de la 3eBLB (Brigade Légère Blindée dissoute en juin 2016). Elle regroupe sous un même commandement (composé en grande partie par les anciens membres de la 3eme BLB avec seulement 1/4 de personnels provenant de l'ALAT) le 1erRHC, le 3ème RHCet le 5èmeRHC, soit 150 hélicoptères servis par un millier d'hommes. Le parc des machines héliportées vieillissant, doit être renouvelé à l'horizon 2018 à hauteur de 50% par des appareils de nouvelle génération tels que le NH90, le Tigre et le Cougar rénové.

La 4ème BAC a été conçue comme une « grande unité interarmes ». Elle bénéficie d'infrastructures existantes et de personnels interarmes compétents. Elle aura, selon le général de La Motte, « vocation à intégrer des capacités opérationnelles de l'armée de Terre très variées pour s'engager en opération avec l'audace, la réversibilité et l'aspect foudroyant permis » par les machines et les hommes des trois Régiments.

L'ALAT est donc sanctuarisée dans une structure dédiée essentiellement à l'aérocombat. Elle intégrera au sein de son édifice, l'ensemble des aspects relatifs à ses capacités tout en maintenant une cohérence globale vis à vis des autres composantes de l'armée de terre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Leon 19/10/2016 08:15

A la dissolution de la 4 BAM, beaucoup de voix anonymes se sont élevées contre cette disparition. 6 ans après on s'aperçoit que c'était une erreur, mais que de temps perdu et de savoir faire lis en danger. Enfin, nos politiques ont fait marche arrière !