Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Richelieu - De la puissance des mers

La puissance des armes requiert non seulement que le Roi soit fort sur la terre, mais aussi qu’il soit puissant sur la mer

La mer est celui de tous les héritages sur lequel tous les souverains prétendent plus de part, et cependant c’est celui sur lequel les droits de chacun sont moins éclaircis. L’empire de cet élément ne fut jamais bien assuré à personne; il a été sujet à divers changements selon l’inconstance de sa nature, si sujet au vent qu’il s’abandonne à celui qui le flatte le plus, et dont la puissance est si déréglée qu’il se tient en état de le posséder par violence contre tous ceux qui pourraient lui disputer. En un mot, les titres de cette domination sont la force et non la raison: il faut être puissant pour prétendre à cet héritage.

Votre Majesté ayant des alliés si éloignés de ce royaume qu’on ne peut avoir communication avec eux que par la mer, s’ils voient la France dénuée de moyens nécessaires pour les secourir en certaines occasions, il serait aisé aux ennemis du bonheur des uns et des autres de mettre la même division entre les esprits qu’il y a entre les États. Au lieu que, si vos forces maritimes sont considérables […], ils demeureront étroitement unis de cœur et d’affection à cet État.

Il semble que la nature ait voulu offrir l’empire de la mer à la France pour l’avantageuse situation de ses deux côtes également pourvues d’excellents ports aux deux mers océane et Méditerranée. La seule Bretagne contient les plus beaux qui soient dans l’Océan.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article