Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

De la grandeur et de la décadence : le XX siècle européen

"Les guerres des peuples seront plus terribles que celles des rois

Churchill

Les lampes s'éteindraient bientôt sur l'Europe. La puissance des hommes de l'Europe atteindrait son apogée dans la perspective d'une guerre devenue centre des préoccupations de tous. C'est l'année 1914, et l'Europe marche vers la confrontation. Les grands se regardent, et chacun à ses doigts acérés sur son glaive. 

"Nous prenons le pacifisme trés au sérieux ! Mais nous voudrions faire passer notre projet pour l'artillerie" écrit alors le général von Stumm. 

Le siècle XX européen serait celui des guerres. Un retour éternel de la fameuse cracheuse de sang. Guerre de Trente ans, Guerre de Sept ans, guerres napoléoniennes, rien n'est oublié dans l'esprit des perdants, comme des gagnants. La mémoire est sans faille chez les peuples de l'esprit.

Alors que tout un continent se targuait de marcher en droite ligne vers le sommet de la civilisation, toute la folie humaine de la puissance et des passions allait se retrouver dans ces deux guerres qui méneraient l'Europe dans l'enfer de la décadence. De la chute et de la grandeur de la belle Europe. 

La première partie du XX siècle européen serait le symbole de l'autodestruction d'une humanité qui connaissait une prospérité économique et militaire comparable à la Rome antique, avec ses pointes de modernités scientifiques. L'Allemagne marchait vers la puissance maritime et continental. L'Angleterre dominait les deux faces du monde. La France se donnait en Afrique. Quant à l'Autriche, elle rêvait à son passé d'Empire.

L'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand marquerait la fin d'une ère, et le commencement d'une autre : l'Europe au bord du gouffre... Des pertes dans tous les domaines. Des échecs qui se font encore ressentir de nos jours, comme si le passé venait troubler le présent par le manque d'orgueil et de grandeur. Aux petits hommes la psychologie de la peur. Aux faibles le retrait sur la volonté de puissance. Seul l'orgueil nous sauvera... 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article