Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Discours du Ministre de la Défense sur les opérations extérieures et intérieures

Notre lutte contre le terrorisme

Je pense, bien sûr, à notre lutte contre la menace terroriste. En 2016, notre pays a de nouveau été meurtri par des attaques aux conséquences dramatiques. Cette année, notre engagement opérationnel au Sahel et au Levant a mobilisé près de 10 000 hommes, dans le cadre des opérations Chammal et Barkhane.

 Levant

Pour vaincre Daech au Levant, nous avons encore intensifié notre engagement au sein de la coalition, en renforçant les bases de l’armée de l’air par le déploiement du groupe aéronaval à deux reprises, et en déployant notre artillerie en appui des opérations au sol pour la reprise de Mossoul. A l’heure où se déroule cette bataille cruciale, la France, grâce à vous, est engagée avec détermination dans ce combat. Elle le restera, non seulement jusqu’à la reprise de Mossoul, mais jusqu’à la chute de Raqqa en Syrie. C’est pourquoi, sur le plan opérationnel, la nouvelle année qui commence s’annonce tout aussi exigeante que celle qui s’achève. Dans ce combat encore long et difficile, je sais pouvoir compter sur les hommes et les femmes de l’opération Chammal pour accompagner nos alliés jusqu’à la victoire.

 Sahel

De même, au contact de l’opération Barkhane où, il y a encore quelques jours avec le Président de la République, j’ai constaté à maintes reprises l’immensité des défis que relèvent au jour le jour 4000 d’entre vous. Votre engagement en 2016 a permis, là encore, de contenir une menace terroriste diffuse, recourant à des actions de guérilla et à l’emploi d’engins explosifs improvisés. Sur ce théâtre également, l’année 2017 sera décisive. Aux confins du désert, vous écrivez depuis 2013 une page glorieuse de notre histoire militaire. Ce combat et cette détermination, je vous exhorte à les poursuivre demain.

Hommage aux soldats morts pour la France en 2016

Dans les moments difficiles, notre communauté est animée par une fraternité remarquable. Cette année encore, nous avons payé le prix de cet engagement. Cette année encore, des soldats, nos soldats, ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre la France et protéger les Français. Je pense à Mickaël Poo-Sing, Damien Noblet, Michael Chauwin et Fabien Jacq, tous les quatre morts pour la France au Mali.

Je pense également à nos six agents de renseignement : la clandestinité de leurs actions ne doit pas conduire à l’oubli. Je pense à Alain Nicolas du GIGN, tué lors d’une intervention. Mes pensées se tournent vers leurs camarades, vers leurs familles endeuillées, à qui je veux à nouveau exprimer ma profonde compassion et témoigner du soutien de la Nation toute entière. Leur sacrifice nous oblige ; il nous fait un devoir de poursuivre la mission pour laquelle ils ont donné leur vie.

Les blessés

J’ai également une pensée particulière pour ceux de vos camarades qui ont été blessés, dans leur chair ou dans leur esprit, dans les durs combats qu’ils ont menés pour la France. A chacun d’eux, j’adresse mes vœux de rétablissement. Je pense également à leurs familles qui les entourent dans cette épreuve. A tous, je veux dire que la Nation, à laquelle ils ont tant donné, se tient et se tiendra toujours à leurs côtés. Je connais le dévouement du service de santé des armées et de tous celles et ceux qui, au sein de notre communauté, les accompagnent : les cellules d’aides aux blessés, les aumôniers, leurs camarades d’unité. Pour que perdure l’excellence du soutien médical, je veille, en particulier, avec attention à l’ancrage des hôpitaux militaires dans leur territoire de santé, ainsi qu’à la consolidation du soutien de proximité des forces armées.

Je tiens également à cet instant à rendre hommage aux victimes de l’attentat survenu hier à Gao. Cette attaque vise très précisément à saper nos efforts communs pour la paix au Mali. Dans la lutte contre les groupes terroristes, nos partenaires paient le prix du sang et nous en sommes solidaires dans l’épreuve.

L’engagement mondial de nos forces armées

Au total, près de 30 000 hommes et femmes de la Défense sont déployés sur l’ensemble du globe, pour garantir notre sécurité et notre souveraineté. Ce sont les missions permanentes de défense de notre territoire, en métropole ou dans les outremers ; c’est aussi notre engagement pour la sécurité en Méditerranée et au large de l’Afrique. C’est notre participation aux mesures de réassurance de l’OTAN, dans le ciel lituanien et bientôt en Estonie. Ce sont les composantes aérienne et océanique de notre dissuasion nucléaire. Ce sont vos camarades présents au sein des opérations internationales : la « Finul », la « Minusma », et tant d’autres.

Je veux aussi rendre hommage aux soldats de l’opération « Sangaris » en République centrafricaine, dont j’ai annoncé la fermeture en novembre dernier, après deux ans d’engagement. Le bilan de cette opération est remarquable. Elle a permis d’éviter que la République centrafricaine ne s’enfonce dans un cycle de massacres. Elle a permis de stabiliser le pays, ouvert la voie à une mission des Nations Unies et à des missions de l’Union Européenne. Elle a permis le succès des élections présidentielle et législative. Sur ce théâtre vraiment très éprouvant, nos armées ont fait honneur aux valeurs de la République et à l’engagement de la France au service de la paix.

Partout, votre dévouement et votre efficacité font la fierté de la Nation et contribuent de façon majeure à la puissance de notre pays, membre du conseil de sécurité des Nations-Unies et dont la position est attendue dans le monde.

 

Sentinelle

Le contexte lourd de menaces que je viens d’évoquer nous impose une vigilance constante. C’est mon rôle depuis ma prise de fonction et je l’assumerai jusqu’au dernier jour de mon mandat. A l’extérieur comme à l’intérieur, notamment face à une menace terroriste qui se joue des frontières, la défense poursuivra sa mission de protection de la Nation. C’est tout l’enjeu de l’opération Sentinelle, avec la réactivité, la flexibilité et la protection qu’elle apporte partout où elle est engagée. Cette opération est nécessaire et plébiscitée par nos concitoyens.

Réserve et Garde nationale

L’année 2016 a également été marquée par la création de la Garde nationale, qui consacre la politique de relance et de rénovation des réserves militaires que nous avions initiée dès 2013. La montée en puissance a débuté vers l’objectif ambitieux que nous a fixé le

Président de la République : 40 000 réservistes du ministère de la défense en 2018, dont 4 000 déployés quotidiennement. Je ne peux terminer ce tour d’horizon sur les opérations sans évoquer le formidable travail d’anticipation réalisé par nos services de renseignement. L’action de nos agents de l’ombre, la coopération renforcée entre services aura permis, cette année encore, de déjouer de nombreuses tentatives d’attentats.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article