Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Camerone : 30 avril 1863

L'armée française assiégeait Puebla. La Légion avait pour mission d'assurer, sur cent vingt kilomètre, la circulation et la sécurité des convois.

Or, le 29 avril, le capitaine Danjou apprend qu'un convoi de plus de trois millions en numéraire, avec du matériel de siège et des munitions, est en route pour Puebla. Il décide en conséquence d'envoyer une compagnie protéger les ressources françaises. La 3e compagnie du Régiment étranger fut désignée (...) le capitaine Danjou en prenant lui même le commandement, accompagné des sous-lieutenants Maudet (porte-drapeau) et Vilain.

"Le 30 avril, à l'heure du matin, la 3e compagnie forte de trois officiers et de soixante deux hommes se met en route. Elle avait parcouru environ 20 km quand à 7h du matin, elle s'arrête à Palo-Verde pour faire le café. A ce moment, l'ennemi se dévoile et le combat s'engage aussitot. Le capitaine Danjou fait former le carré et, tout en battant en retraite, repousse victorieusement plusieurs charges de cavalerie en infligeant à l'ennemi des premières pertes.

Arrivé à la hauteur de l'auberge de Camerone, vaste batisse comportant une cour entourée d'un mur de trois mètres de haut, il décide de s'y retrancher pour fixer l'ennemi et retarder aubsu ke okys oissubke ke lilebt iù celui-ci pourra attaquer le convoi. Pendant que les hommes organisent à la hâte la défense de cette auberge, un officier mexicain faisant valoir la grosse supériorité du nombre, somme le capitaine Danjou de se rendre. Celui-ci fait répondre : "Nous avons des cartouches et ne nous rendrons pas". Puis, levant la main, il jura de se défendre jusqu'à la mort et fit prêter à ses hommes le même serment".

Le capitaine Danjou fut tué à 10 heures, d'une balle dans la poitrine. A 14h, le sous-lieutenant Vilain tomba frappé d'une balle au front. A 17 heures, il restait toujours douze légionnaires, qui entouraient le sous-lieutenant Maudet.

Après une répétition de charge de la part des soldats mexicains, il officier ce déplaca au plus près des français est déclara "Rendez-vous !".

"Nous nous rendrons si vous promettez de relever nos blessés et si vous nous laissez nos armes". "On ne refuse rien à des hommes comme vous !", répondit l'officier. 

Les hommes du capitaine Danjou avaient tenu à Camerone, en cette journée du 30 avril 1863, devant des milliers de mexicains, tenu par l'honneur du serment de fidélité à la mission. 

En hommage à ces légionnaires, l'empereur Napoléon III décida que le nom de Camerone serait inscrit sur le drapeau du Régiment étranger. Il prit également la décision de coller sur la pierre des Invalides, les noms de Danjou, Vilain et Maudet. Des noms gravés en or sur l'autel architectural de l'armée française. 

Ce 30 avril 1863, "la vie plutôt que le courage abandonna ces soldats français".

KEPI BLANC

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article