Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sabre-et-Esprit

Sabre-et-Esprit

Soldats et diplomates de l'Armée française

Lyautey sur Gallieni

"C'est la joie de vivre avec cet homme. Conquérant, explorateur, chef de guerre..., il est l'antipode du caporal - je dirai presque du militaire-, dans la conception officielle et routinière de ce mot en France. La forme, le rapport, les clichés, les hiérarchies même n'existent pas pour lui. Le résultat, c'est son but unique, et, comme conséquence, l'infinie souplesse des moyens et le libre emploi des instruments; pour un rien, il mettrait ingénument un colonel sous les ordres d'un capitaine plus malin.... Sa méthode ? : administration et conquêtes connexes, celle-ci n'ayant d'autre but que celle-là; il n'y a pas vingt-quatre heures qu'il a pris pied quelque part que les autorités indigènes sont convoquées, les services répartis et que l'organisation commence..."

Lettre du Tonkin, Lyautey

En effet, pour Gallieni qui est à l'oeuvre de la conquête coloniale avec Bugeaud et Lyautey, rien ne doit être plus souple, plus élastique, que l'organisation d'un pays. L'avancée politique voulue par la III République, ne peut s'opérer que sous l'impulsion d'agents énergiques. C'est en Scipion l'Africain qu'il mit en acte les idées qui lui étaient imposées par le gouvernement... Du Soudan au Tonkin, en passant par Madagascar, Gallieni porta sa méthode partout où il installa ses bivouaques. Il en allait du destin choisi par Jules Ferry, pour la France, que de porter partout où la nation le pouvait, l'activité de son développement, l'influence de sa langue, de ses moeurs, de ses drapeaux... de son génie. Tout cela nécessité une méthode. Une instruction !

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article